Adresse
Téléphone
remorque
SITE OCTOBRE 2021   
1374 Visites  
(mis à  jour le 19 OCTOBRE)
telechargement (2)
telechargement (2)
fleche-gif-014
binvenue.838
Site du Vélo Club Sancéen, Cyclos et Cyclotes
VCS
VCS
VCS
DSC00126
images
10035-190314182811858-0016314253141677369726-960x640
Bienvenue à Valognes
du 25 juillet au 1er août 2021
telechargement
telechargement
telechargement (3)
telechargement (2)
webmaster_fleches035d
Seront présents à cette semaine fédérale 2021 :

CATHERINE VOGEL / JACQUELINE DUFOUR / LILIANE LAUNAY / BRIGITTE POURILLE / JEAN-PIERRE LAUNAY / JEAN-PIERRE CHOISELAT / GERARD DREZET / SERGE DUFOUR / CHRISTOPHE GOBIN / ALAIN LOFFICIAL.
Resized_20210724_21433041
SAMEDI 24 JUILLET 2021
DIMANCHE 25 JUILLET 2021
Depuis samedi soir, aucun site météorologique ne s‌´accordant sur une météo optimiste,, c’est motivés que nous décidons de défier les prévisions plutôt maussades dimanche AM. 
Au programme, 128 km et 600 m de dénivelé environ... Une promenade... après l’Auvergne...

L’hébergement éloigné pour les autres membres du VCS ne favorise pas de départs communs. Le hasard décidera pour la semaine des rencontres sur la route ou points de ravitaillement. 
A 7h30, le point de départ « 0km «, d’ailleurs non mis en valeur, attend les cyclistes...

Au 1er ravitaillement le café de 9 h à Picauville est toujours en grains...

Le second à Perrier sent la saucisse... Les premiers estomacs arrivent affamés. 
Les bénévoles, aux commandes et très concentrés assurent avec sérieux leurs tâches : sécurité, gastronomie, approvisionnement, circulation etc. Déjà, merci à eux pour leur dévouement... sans qui une telle manifestation ne pourrait avoir lieue.

Nombres de cyclistes retrouvent sur ces points de rencontres des amis, des rencontres des années précédentes. Nous même avons terminé notre route avec des copains de l’allier, Gérard Faber toujours à la recherche de belles photos et le club d’Estissac qui nous a confié nous être redevable d’une bière de l’an passé, ce fut chose réglée dès notre retour... c’est cela aussi cette aventure annuelle...

Aujourd’hui, un parcours tranquille, nature souvent sauvage sur de belles routes souvent communales 
laissant entrevoir au détour d’un virage de somptueuses demeures telles que. Châteaux, manoirs, longères magnifiquement restaurées ou tristement abandonnées et fleuries de superbes parterres 
d’hortensias. Une vrai revue d’Art Déco.

La vue de la flèche de Perrier, d’une hauteur de 42 m et visible de très loin m’a rassurée sur l’imminence du ravito, un petit chatouillis dans l’estomac se faisant ressentir...

Les traces du gâchis pour retrouver notre liberté ne nous a pas laissés indifférents à Orglande au cimetière allemand. Une émotion de voir tous les cyclistes se recueillir auprès des tombes. 
Un instant qui rappelle combien la paix et la liberté est précieuse...

Serge et Jacqueline

Un petit bonjour de Valognes après 48 heures de présence. Après un parcours sans embuche pour se rendre à destination il a fallu être à 5 km du but pour rester bloqués sur la route par des accidents matériels successifs. Nous avons pu gagner Sainte Mère Église pour retirer notre dossier de logement puis repartir à Montebourg lieu de notre Hébergement. Nous sommes dans une ancienne abbaye. Chacun dans une chambre individuelle avec salle d'eau et toilettes commune style internat 1950. Ça surprend, mais après une bonne nuit, nous avons vite pris nos marques et tout va bien ce soir.
Aujourd'hui sur un parcours de 128 km nous avons déjà un aperçu de ce qu'est ce département. Des constructions rappelant l'architecture bretonne. Aussi de nombreux châteaux et des fermes monumentales.
Sur la photo la ferme de Colomby ou sont élevés des chevaux de course. Nous avons roulé sur des petites routes très sympa bordées de haies vives qui nous protégeaient du vent. Le temps? Arrosé hier sur la route avant d'arriver et cela a duré une bonne partie de l'après midi et le soir. Aujourdhui nous avons pris une bonne averse en fin de matinée mais la journée s'est terminée sous un beau soleil bien apprécié. Rentrés et douchés nous sommes aller visiter le village fédéral. Maintenant Bonne nuit et à la prochaine. Jean-Pierre Launay
Colomby
Morville
LUNDI 26 JUILLET 2021
Une bonne nuit de sommeil et ce matin encore, « nos deux chevaux‌ hennissent dans la soute du CC »

Pour leur faire plaìsir, c’est 136km au compteur et 1050 m de dénivelé que nous leur avons fait faire aujourd’hui.

Quel bonheur en quittant le camping ce matin d’assister à la prise de poste d’un gentil couple de bénévole venu de Flers prêté mains fortes. La photo parlera mieux que moi.. mais Mr avait encore besoin de repos... Mme, très dynamique avec pour rôle « celui de Columbo « nous à conter sa technique pour déjouer les petits malfrats au cours de cette semaine ... Un pur bonheur de bon matin ..

Une petite fraîcheur, une brume matinale laissant entrevoir le réveil du soleil, le vent dans le dos sur une route avec un bel enrobé sur un léger faux plat, des senteurs en ébullitions, quoi de mieux pour laisser s’envoler les tracasseries quotidiennes et laisser place à la rêverie.

Cafés et croissants au 1er ravito, une agréable douceur pour échanger avec d’autres candidates « Toutes à Toulouse. », prendre une photo souvenir et se promettent de se revoir si possible... le 11 septembre..

Un pique nique en bordure de plage et café en terrasse à Saint Germain en Ay, une rencontre surprise avec le groupe Launay, Pourille, Gobin, venu figer leur passage par une photo souvenir, un bonheur simple que nous retiendrons.

Qu’importe le vent sur place, il nous ramène avec délicatesse poursuivre notre itinéraire du jour qui nous a révélé quelques surprises sur le retour et fait souffrir les mollets. Une entorse pour monter au mont Doville, court mais très pentu... et dans la foulée le mont de Besneville... Ces monts, au nombre de 5, forment les monts du Cotentin.

Le grés très dur de ces monts a servi à la construction des bâtiments militaires, châteaux, lieux de cultes etc.. la carrière est toujours en exploitation.

Une halte prolongée et sympathique à Saint Sauveur le Vicomte nous a permis d’admirer la forteresse assiégée pendant la guerre de cent ans et son imposant donjon quadrangulaire.

Une animation musicale, et ancestrale grâce à des bénévoles encore une fois très investis. En habits d’époque, ils faisaient revivre la technique de la battue du Sarrazin. La farine du pauvre à l’époque, devenue presque farine de riche aujourd’hui.... les crêpes ont un prix...

Un retour tardif à notre campement sans passer par la case départ... pour s’abreuver mais chose avait été anticipée à Saint Sauveur le Vicomte ...


Plage
J'espère que tout s'est bien passé avec nos invités allemands.
Pour nous tout va bien. Encore une bonne journée à travers les marais et bocages du Cotentin. Belle journée avec un soleil pâle le matin et un peu plus chaud l'après-midi. C'est agréable de rouler sur ces petites routes tranquilles. Ce matin un petit détour pour aller à la plage de Saint Germain sur Ay. Passage à Saint Sauveur le Vicomte ou nous avons observé les restes de son enceinte fortifiée et son donjon quadrangulaire. À La Haye petite balade en ville pour admirer son château (16e siècle) ainsi que son donjon du 11e. Sans parler des "raidars" à 13% que ces dames ont franchis avec courage. Et puis nous avons découvert que la Manche peut nous offrir une journée sans pluie. Quel bonheur. Ce soir nous avons fêté l'arrivée de notre Gégé préféré. Dès demain nous le mettrons au travail avec son appareil.
Brigitte, Liliane, Christophe et Jean-Pierre.
MARDI 27 JUILLET 2021
‌Ce matin, le camp de nomade se réveille doucement sous une température automnale. En tongue, bottes de pluie ou chaussures de vélo, en pyjama ou habits de cycliste, aux sanitaires ou chez la boulangère, c’est la météo du jour qui préoccupent chacun. Une véritable fourmilière qui cherche désespérément sa potion quotidienne. De bon matin et très en forme, les enfants s’essaient à glisser sur la terre argileuse, lustrée par l’humidité et les passages des voitures. Quelques chutes dans la boue raviront certainement les parents pour faire la lessive . Je jublile « un peu « à la vue du spectacle et des conséquences...

Il ne manque que le feu de palettes pour se réchauffer...

Une éclaircie furtive suffit pour que décision soit prise... on va voir la mer... Notre choix se porte sur 87 km et 1090 m de dénivelé pour y parvenir.

Une photo souvenir au petit port de plaisance et de pêche de Diélette avec B,L,C,JP et le photographe Gégé arrivé de la veille et déjà au travail.

C’est le moment choisi par Serge pour faire son caprice, il veut jouer sur la plage. Sans seau, ni pelle, il accepte en contre partie d’y pique niquer et de mettre les pieds dans l’eau. Le plus compliqué à été pour lui de se sécher les pieds...

Sur le retour, fini la belle vie, une averse comme il n’en tombe souvent qu’en fois par jour nous a surpris à Brics, niché sur la hauteur de la vallée du Douve et dans la brume à notre passage. Impossible aussi de repérer les vestiges de son château.

Une fin d après midi musicale au village fédérale et une rencontre avec Martine Canot sur le thème comme il se doit « toutes à Toulouse « à terminé sympathiquement la journée.

Serge et Jacqueline
Resized_20210727_123531
Resized_20210727_114450
bateaux-gifs-animes-8712103
Encore une belle journée. Difficile, 132 km et 1500 m de dénivelé. Mais que de beaux paysages nous avons vus.
Partis de Valognes nous avons gagné la côte ouest pour rejoindre Dielette à proximité du cap de Flamanville. Petit tour sur le port avant de s'attaquer à la "Route des Caps". Aïe Aïe les grimpettes étaient terribles mais que les paysages sont beaux. De là, direction Biville puis descente à Vauville. Quels paysages magnifiques entre prés salés et marécages. Une vue magnifique sur l'Anse de Vauville. Puis remontée difficile sur Beaumont Hague. Par manque de temps et trop difficile dans la même journée nous ne sommes pas allés sur le Cap de La Hague. Pour le retour la route était un peu moins difficile mais toujours des côtes. Journée sans pluie car nous sommes passés entre les gouttes et rentrés avec le soleil ce qui est très agréable. Température de 20-25 degrés pas plus et toujours ce vent marin qui rafraîchi l'atmosphère. Notre photographe s'est très bien tenu. Nous le gardons pour l'avenir. Demain les organisateurs nous promettent également une très belle journée. Nous avons également rencontrés les familles Dufour et Choiselat. A bientôt. 
Brigitte, Liliane, Gérard, Christophe et Jean-Pierre.
MERCREDI 28 JUILLET 2021
Un coucou de Catherine et Jean-Pierre de la semaine fédérale. Nous voici devant notre hébergement!!! Mais nous logeons dans l’annexe!!! Tout va très bien sauf le temps averses, vent, et fraîcheur. À bientôt.
IMG_3152
telechargement
Déjà 4 jours que nous découvrons le charme du Cotentin et la journée d’aujourd’hui s’annonce encore prometteuse. L’itinéraire du jour nous conduit vers la côte nord.

Un circuit encore très vallonné pour nous rendre à Cherbourg et peu avant Saint Pierre l’Eglise ou quelques raidillons nous surprenaient au détour d’un virage. Le vent s’est invité à notre sortie et n’a pas toujours été très sympa, surtout sur le retour. Si les Bigoudines avaient immigrés dans le Cotentin, elles auraient été décoiffées â la première rafale.  Je comprend mieux aujourd’hui pourquoi les haies sont hautes... Ingénieux ces » Manchots ou Manchois « au choix... Terme peu flatteur qu’ils utilisent encore pour ce présenter...

Des visites très intéressantes sur le parcours côtier : t
raversée de Cherbourg pas évidente pour se rendre vers la cité de la mer et découvrir l’impressionnant sous marin « le redoutable » réformé depuis 1991. Merci quand même à la municipalité pour avoir fait partager son centre ville à quelques milliers de cyclistes et contourner la place Napoléon à l’honneur cette année.

Nous avons emprunté la route côtière du val de Saire, route qui tient son nom de ce petit territoire normand de la péninsule du Cotentin, riche pour sa pêche, culture maraîchère et agriculture.

Une très belle route où nous avons pu admirer : 
l’anse du Brick et ses tapis de bruyère, 
Saint Pierre lÉglise, très animé par son marché locale aujourd’hui. La musique country donnait envie de glisser quelques pas de danse, les religieuses ont saisi cette animation pour faire une brocante.

Un petit détour dans les terres pour passer à Vicq sur mer. Grace à la générosité de la permanente, nous avons pu visiter le moulin à eau du 18 éme siècle de Marie Ravenel, poète française. Remis en état par la communauté de communes de Saint pierre l’église Il est toujours en activité. Une exposition permanente « d’une maison normande et classe d’école « donne un charme supplémentaire à cette magnifique demeure normande en toit de chaume.

Une vue magnifique sur le phare de Gatteville, haut de 75 m et le sémaphore 25 m, bâtiment militaire, toujours en action pour la surveillance par radar et avec les hommes du trafic sur mer. Le vent très généreux à cet endroit nous a fait apprécié les embruns en nous en approchant.

Impossible de résister aux crèpes de Barfleur après une visite des quais, Une gourmandise que nous avons appréciée avant de rentrer sur Valognes .

Une journée venteuse mais Oh combien agréable avec un soleil dominant.


Journée très riche et très longue. 170 km pour 1800 m de dénivelé. Mais une randonnée superbe. Par un circuit agréable et pas toujours facile sur lequel nous avons rencontré Alain Lofficial, nous avons gagné Cherbourg avec la traversée du centre-ville très intéressante malgré le flux des piétons. Partis à l'ouest de la ville, nous avons suivi la piste le long de la Grande Rade jusqu’à Querqueville. Un retour vers l'intérieur avec les côtes infernales de Equeurdreville, Haineville, puis retour vers Cherbourg en passant par le Fort de Roule, petite grimpette de 1km à 9%. Nous y découvrons un superbe point de vue sur toute la communauté urbaine et maritime. En redescendant nous avons dû traverser une seconde fois la ville pour rejoindre le point d'accueil pour s'y restaurer. Ensuite direction Saint Pierre Église en passant par Cap Lévi ensuite Barfleur, sa pointe et son phare et de nombreuses autres curiosités. Le retour vers Valognes a été un peu compliqué par des détours imprévus dans la vallée de la Saire nous ont fait 
des kilomètres en plus. Mais que de beaux lieux avons-nous découverts. Tout le monde est rentré un peu fatigué mais content. Jean-Pierre Launay
JEUDI 29 JUILLET 2021
‌Traditionnellement le jeudi est une journée plus calme pour recharger les batteries comme chacun l’entend.

La SF organise cette année son grand pique nique à saint Vaast la Hougue,  au fort de la Hougue, édifié à la demande de Vauban au 17 ème siècle et classé à ce jour au patrimoine de l’Unesco.

Une journée agréable qui nous a fait renouer avec les traditions des SF antérieures.

Beaucoup de villages étaient décorés, des habitants sur le pas de la porte nous encourageaient et des municipalités tels que La Pernelle et Saint Germain deTournebue nous ont offerts une collation.

La Pernelle, village de 269 habitants à tout mis en œuvre pour nous accueillir. Michel, le 1er adjoint,  natif du village est venu nous ouvrir sa petite mairie, élue plus belle mairie de France en 2015. Un homme charmant, imprégné de l’histoire du village, avec qui nous serions bien resté toute la journée.

Une collation et la visite de la grotte, réplique de celle de Lourdes a clôturé notre visite.

À saint Germain de Tournebue, la mairie nous a offert du cidre en l’honneur de, Jacky Boisseau, président du COSFIC et habitant de ce village.

Un parcours agréable pour une partie en bord de mer, dans les cultures maraîchères, ostréicoles ou chacun semble bien occupé en cette saison.

Un après midi qui s’est terminé les pieds sous la table jusque tard en soirée.

Une bonne nuit de sommeil s’impose. 

Ce matin tout le monde est reparti de bons pieds pour cette randonnée de 90 km. Encore un peu de bocage pour regagner le point culminant de la journée à Montaigu la Brisette. Ensuite attêt à LA Pernelle fière de nous montrer la plus belle Mairie de France et son beau point de vue sur le littoral. Nous avons parcouru la vallée de la Saire. Riche vallée maraichaire, des champs de choux, carottes, poireaux etc avant de regagner le littoral et cette odeur de marée. Une pause casse-croûte au point d'accueil situé dans le fort de Saint Vaast la Hougue. 
Retour en longeant le littoral jusqu'à Quineville Vers notre point de départ.        
Brigitte, Liliane, Christophe, Jean-Pierre et photos de Gégé.

34726
telechargement
VENDREDI 30 JUILLET 2021
En raison d l’absence de réseau sur notre nouveau campement, un peu de retard pour nos aventures de vendredi. Une nuit venteuse et pluvieuse n’a pas découragé Serge pour rejoindre sa jeunesse de l’Allier à Quenéville pour le 121 km.

Une joie contenue à son retour d’avoir tenter avec ses pots le rythme de leur jeunesse, mais pas de médailles d’or pour eux aujourd’hui. Le poids du corps et des ans est passé par là .

Un itinéraire d’histoire par Sainte Mère l'église et les plages du débarquements sous une pluie diluvienne. 

Aucun souhait de se plaindre à son retour mais le regret de n'avoir pu s'attarder à Sainte Mère l’èglise, et les monuments où ils auraient voulu se recueillir pour cause de mauvais temps.

Trop d’hommes sont morts sur ces lieux pour défendre notre patrie sans se soucier de la météo.

Courageuse mais pas témèraire,  j’ai choisi l’option de l’express de 11h15 avec 3 chevaux sous le capot pour le trajet C fédéral .. Valognes (2km, 45 minutes).

Orphée, la contrôleuse à la robe de velours rousse a été mon garde du corps.

Valognes, jour de marche, était très animé avec les nombreux cyclotouristes en quête de la bonne affaire et dégustation des produits régionaux.

Une belle promenade dans la ville m’a permis de vous joindre ce soir un BONUS (En BD, les photos des vitrines des magasins pour cette semaine peu ordinaire â Valognes). Une décoration toute en finesse et élégance.

Ce soir, nous levons le camp pour rejoindre le nord de la côte et faire un petit clin d’oeil à Michel Beau et son acolyte Mireille. La pêche BPF sur la route des caps, non faite Mardi.


Ce soir, nous souhaitons remercier :

Tous les bénévoles, les organisateurs, les commerçants et associations tous disponibles, bienveillants ou le contexte actuel ne leur a pas facilité la tâche.

Nous avons vécu une belle semaine au CF. Une organisation parfaite, du respect, de la courtoisie, le respect des règles sanitaires en ont fait une réussite conviviale.

Une fois n’est pas coutume, nous avons sur nos parcours, vu des cyclistes pour la plupart responsables et il semblerait qu’il y a eu peu d’accidents.

Un dernier Merci à toutes les communes et villageois qui se sont mobilisés avec leur moyen pour nous accueillir et mettre en mots leur histoire et partager avec eux une petite collation.


Malgrés le contexte, c’est l’esprit associatif et convivial qui a pu faire de cette semaine une réussite.

Une belle aventure qui s’en est encore pris à nos de plus en plus vieilles carcasses sur des raidillons « relativement « cabossés.
Encore une belle journée, mais nous rentrons abasourdis par le vent. Il a déjà plu dans la nuit et le temps est toujours maussade et accompagné d'un vent à écorner les bœufs qui nous inquiétait. Après mûre réflexion et hésitations collectives nous avons pris la route vent dans le dos direction Sainte Mère Église. Un moment de recueillement sur la place de l'Église. Que d'émotions en pensant aux drames qui se sont déroulés dans cette commune à la libération. Quelques kilomètres plus loin nous parvenons sur la plage d'Utah Beach. Une fois encore nous ne sommes pas restés insensibles en pensant à tous ces hommes qui ont débarqué dans des conditions atroces.
Avant de reprendre la route, les conditions météorologiques nous ont incités à raccourcir la randonnée. Retour vent de face jusqu'à Sainte Mère pour pique-niquer. Retour à Valognes en passant par Ecausseville pour admirer le hangar à Dirigeables construit par la marine en 1917 pour protéger nos bateaux des Uboots allemands.
Nous ne remercierons jamais la sagesse paysanne qui a conservé ce pays de bocage. Les haies nous protégeaient souvent du vent. Nous sentions parfois les rafales nous passer au-dessus de la tête. À demain pour terminer cette saga. Bonne soirée. Brigitte, Liliane, Gérard, Christophe, Jean-Pierre.
SAMEDI 31 JUILLET 2021
Des falaises au dessus de la baie de Quervière, proche ‌de Omonville à Rogue, nous passons la nuit, bercés par les clapotis.

Petit déjeuner au soleil levant pour une journée avec nos chevaux plus « Percherons que Courses « sur un parcours décalé de Mardi dernier. Nous l’aménageons pour flâner ou bon nous semblera.

Un arrêt s’impose chez Jacques Prevert. En photo, sa stèle familiale au pied de l’église, sa maison nichée dans les fleurs, et deux hommes en bronze assis suis sur un banc dans le parc le représentant avec son ami Alexandre Trauner. Une visite pleine de charme et de poésie tellement le site est fleuri avec goût.

Un arrêt au port d Omonville la rogue avant de s’émerveiller devant, il parait le plus petit port de France, Port Racine. Une association très dynamique fait vivre ce petit paradis avec ses cabanes de pêcheurs et barques très colorées..

A Goury, nous arrivons au bout du monde ou plutôt « en Petite Irlande « comme elle est surnommée. Notre réseau tel, nous souhaite la bienvenue au Royaume uni !..

Casse croûte au phare sous le soleil, à l’abri du vent ,vue sur les prés très verdoyants entourés de petits murets, typique de l’irlande. Les vaches remplacent les moutons...

Un tampon à Auderville avant de rejoindre le nez de Jobourg et plus précisément le nez de Voidrie tout en longeant la baie D’écalgrain.

des panoramas splendides, apaisants sans souffrir de la difficulté de certains raidillons.

Une dernière journée avec le soleil, des paysages dignes des îles sur une côte sauvage nature dépaysante ou ports, falaises, écueils, phare, murs de vieilles pierres, petits villages charmants se succèdent pour faire de cette pointe du Cotentin un petit paradis terrestre.

Après Valognes surnommé « le petit Versailles « de part l’installation de familles nobles et somptueux hôtels particuliers c’est « cette petite Irlande « que nous quittons avec regret pour d’autres aventures et vous retrouver sur nos routes auboises.

Dernière journée.

Enfin une journée agréable offerte par  la météo. Partis sous un ciel maussade et quelques gouttes reçues à Bricquebec. En Cotentin le soleil est réapparu. Nous avons observé le magnifique château du XVᵉ siècle et son donjon polygonal à onze côtés unique en Europe. Partis ensuite vers Flamanville ou nous avons visité le parc du Château ouvert au public. Descente ensuite le long de l'Anse de Sciotot jusqu’à Surtainville ou nous nous sommes restaurés. Retour ensuite vent portant au travers de cette magnifique campagne ensoleillée. Peu avant Valognes, en traversant un village bien décoré nous avons eu droit à une dégustation de boissons locales offerte gentiment par les habitants. Pour terminer en beauté étant rassemblés à la pancarte de Valognes, un monsieur nous offre de prendre la photo. En discutant un peu il s'est présenté comme étant le photographe officiel de la Semaine Fédérale. Belle semaine qui nous a permis de découvrir un département riche et accueillant.   
À la prochaine fois.
Brigitte, Liliane, Christophe, Gérard et Jean-Pierre.
webmaster_fleches035d
telechargement (1)
telechargement (5)
images
telechargement (1)
telechargement (7)
Reportage photos de notre GEGE "le photographe maison VCS"
264 photos pour revivre cette semaine fédérale
MARDI 27 JUILLET
MERCREDI 28 JUILLET
JEUDI 29 JUILLET
VENDREDI 30 JUILLET
SAMEDI 31 JUILLET
DSC00126
images
telechargement