Adresse
Téléphone
sur le site du Vélo Club Sancéen, Cyclos et Cyclotes

SITE Décembre 2019

859 Visites

(mis à  jour 10 décembre)

De belles balades avec la FFCT

Août 2019 les BPF de notre Président M.Beau

Reportages et photos ci-dessous

C'est reparti pour la chasse au BPF pour notre Président M.BEAU

Samedi 24 août, 1ère étape de Nozeroy à St Claude dans le Jura 108 km  1960 m de dénivelé. 

Départ de Nozeroy, cité médiévale aux couleurs jaunes de la pierre locale. Jolie Porte de l’Horloge et remparts. Parcours très agréable au milieu des pâturages, au son des cloches des vaches. On longe le lac de l’abbaye et  on croise beaucoup de clochers comtois aux tuiles vernissées. Arrivée en belle descente sur St Claude, la cité de la pipe et de la taille de diamants. C’est une sous-préfecture très encaissée, heureusement sous le soleil. La route du col de la Faucille est barrée et l’ itinéraire bis passe par le col du Haut Crêt : 13 km d’ascension, descente sur Mijoux puis 8,5 km de grimpée pour arracher ce tampon de l’Ain. Quels beaux paysages ! Des sapins, des pâturages étonnamment verts vif, on dirait des terrains de golf !!. Après-midi « relativement «  difficile !


Une pensée pour les amis en partance pour Speyer! Bonne route à tous et à toutes !

Dimanche 25 août, le soleil franchit tardivement la montagne à St Claude, bâti au fond dont on ne sortira que par une longue côte à 6%. La route longe le lac artificiel de Vouglans traversé pal’Ain. Très joli site ! Orgelet BPF du Jura sans grand intérêt si ce n’est que c’est là qu’est né Cadet Roussel... Alternance de bosses aussi longues que les descentes. De 1300 m hier on est passé à 400 aujourd’hui. Nous traversons l’Ain aux belles eaux vertes avant de grimper un petit col coincé entre des falaises restes des plissements typiquement jurassiens, plissements que l’on retrouve surplombant le lac de Nantua très fréquenté en ce dimanche. Nous coucherons en maison d’hôtes dans une chambre vintage aux décors des années 70.

Ô notre jeunesse où es-tu? Quand reviendras-tu?

Un conseil pour nos cyclos sur Speyer : ne pas faire l’andouille au Val d’Ajol ! À demain. Michel et Marc Madiot...


Mardi 25 août au départ de Nantua on emprunte la Route du Haut Bugey...et ça se voit! De jolis pourcentages et une route très pittoresque dans les gorges de Cerdon, village de viticulteurs qui préparent un vin blanc pétillant. Nous retrouvons l’Ain au sortir des gorges et les franchissons à Neuville. Un très joli site.. et de l’humour sur les panneaux... un après-midi très cool en suivant l’Ain jusqu’à St Vulbas qui accueillit le départ d’une étape du Dauphiné 2019, à deux pas de la centrale nucléaire du Bugey.

Demain ça va monter mais dans les Vosges aussi !!!!

Mardi 27 août départ devant le parc industriel de la Plaine de l’Ain, très impressionnant par le nombre d’industries qui s’y développent. Nous remontons le cours du Rhône jusqu’à Sault Brenaz. Le massif du Haut Bugey nous écrase de ses 1000m mais il va bien falloir l’aborder et franchir le col de Portes : 11km à 6,5% de moyenne (BPF à Benonces sans aucun commerce). Une descente raide et étroite nous amène dans la Cluse des Hôpitaux où de Tenay on va grimper à Hauteville-Lomnes : 13 km à 5,5% de moyenne... Dernier tampon de l’Ain à cueillir par une route agréable dans les gorges de l’Albarine puis qui s’élève jusqu’à 1000m. Hauteville est une station climatique réputée pour les sports d’hiver et la qualité de la vie. C’est là qu’est né un vainqueur du Tour. Lequel? (recherche sur Google exclue !!!)


1650m de dénivelé pour 80 km puis transfert auto sur Chamonix pour ratisser les BPF de Hte Savoie. Au programme demain un col au nom prédestiné : le col de la Ramaz (1610m), 14 km dénivelé 960 m, faites le calcul. Ça vaut le Champ du Feu!      

Allez! Bon courage à tous!

Une nuit excellente en maison d’hôtes à Argentière, au pied du col des Montets, 8 km au nord de Chamonix-Mont-Blanc. Mercredi 28 aoôt spectacle unique sur le massif du Mont Blanc, les aiguilles du Dru et du Midi, les glaciers d’Argentière et des Bossons. Belle route le long du torrent, l’Arve. Quel dépaysement mais 4 voies interdite aux vélos ! Galère ! Passage à Sallanches et la grande stèle à Hinault et sa victoire en 1980... De là 8 km de montée à 7% pour atteindre Combloux (BPF 74), véritable balcon sur le Mont Blanc.

Après un pique-nique à Mieussy, digestion délicate dans les 14 km du col de la Ramaz, terrain favori des cyclos du coin. Plusieurs km à 9-10 %, paravalanches et tunnel obscur. Il fait frais à 1600 m. De là 3 km de descente nous amènent au Praz de Lys terme de l’étape BPF 74. Décor de rêve, montagnes, alpages, les cloches des vaches, les chalets... Seuls au monde!.. mais pas de kouglof au menu. Embrassez Peggy pour nous et bonne route dans les Vosges celtiques au participants du périple de Speyer.

Jeudi 29 août, Le Praz de Lys, vaste station d’hiver et d’été, ses alpages, ses chalets ... et hier soir sa croziflette au reblochon charcuterie savoyarde, de quoi oublier la Ramaz...

Bonne idée aujourd’hui avec cette demi-étape de 65km pour permettre le transfert vers le massif de la Chartreuse. Belle descente de Morzine à Thonon où nous avons habité il y a 50 ans. La route longe le torrent de la Dranse. On retrouve à Thonon le port de Rives et le château de Ripaille au milieu de son petit vignoble (d’où l’expression « faire ripaille «). De Thonon à la frontière suisse la route longe au plus près le lac Léman: Amphion sans Cricri, Evian, ses thermes, son casino, ses hôtels particuliers puis Saint Gingolph, BPF que la FFCT a failli mettre en Suisse.... Bonjour aux douaniers au terme d’une étape facile. Il n’en sera pas de même demain dans la Chartreuse et le Vercors.

Amical Güten Tag à nos amis allemands. Révisez votre grammaire allemande et buvez une bière à la santé du VCS. Pour nous retour samedi.

Vendredi 30 août dernière journée BPF Isère au départ de St Pierre de Chartreuse. D’entrée le col de Porte (1326m) 9km à 7% en forêt, ça met en forme! Puis 16 km de descente scabreuse sur Grenoble pour redescendre à 250 m d’altitude... le Fort de la Bastille et traversée de l’Isère, un clin d’œil à la fille du pays... Difficile de s’orienter pour sortir, merci Marc Madiot qui m’a servi de poisson-pilote... Surprise à la sortie de la ville! Pour se hisser sur le plateau du Vercors, 16 km de bosse au soleil à 5%, pique-nique à l’approche de Lans en Vercors. Tout va mieux là-haut, il fait plus frais à 1000 m...

Après Villars de Lans, route magnifique dans les Gorges de la Bourne : falaises impressionnantes, surplombs, tunnels, nombreux arrêts photos, un régal en descente jusqu’à Pont en Royans pays des ravioles et des maisons suspendues. La fin du parcours est plus calme au milieu des champs de noyers, la noix de Grenoble !!! Arrivée à St Antoine l’Abbaye BPF 38, un des plus beaux villages de France. 111 km 1700 m de dénivelé, j’ai ma dose. Photos du village demain après la visite.  

Bon WE à Speyer!

Pour votre fidélité à nous suivre sur les belles routes de France, nous vous offrons en bonus quelques photos de St Antoine l’Abbaye (BPF Isère), village classé parmi les plus beaux villages de France et qui le mérite bien ! C’est un village bâti à flanc de colline dominé par une abbaye du XII ème impressionnante par ses dimensions et les fresques 

de sa nef. Le village a conservé sa structure médiévale et se caractérise par des goulets pavés de gros galets tirés de l’Isère, ruelles souvent couvertes qui permettent le passage d’une rue à une autre. Les galets servent dans la construction des murs et des maisons. L’abbaye présente plusieurs bâtiments (église, réfectoire, noviciat, professoir, ...)

À noter aussi les toitures vernissées de ce qui était un hôpital.

Une visite, amis cyclos, que vous terminerez dans l’atelier d’un collègue de Papate, un vélociste truculent collectionneur de bidons... 

Rappel : le vainqueur du Tour né à Hauteville-Lompnes est Roger Pingeon. 

Bon retour à nos germanistes !

WILLIAM OFIARA

Escapade dans les montagnes ardechoises, sur les traces de notre Président. BPF en Ardèche, avec le mont Gerbier de Jonc, le lac d'Issarles et Saint Agrève. BPF en Haute Loire, Tence, Saint Front, le lac du bouche et lavaudieu. Une pensée à Michel, chapeau bas et aux Sancéens et Sancéennes présents à Speyer. Salut.   

W.OFIARA

Juillet et Août 2019 les BPF de notre Président M.Beau

Reportages et photos ci-dessous

Mardi 30 juillet, nouvelle crise de tamponnite aigüe détectée par le médecin de Tence en Haute Loire, ville ornée de fanions jaunes et violets.  Visiblement l'Ardéchoise est passée par là. Le parcours passe par St Agrève, Le Cheylard, le col de Mezilhac, le Mont Gerbier de Jonc où la Loire prend sa source... des noms qui réveillent des souvenirs aux participants de l'Ardéchoise... Routes toujours aussi belles : rochers, torrents, forêts de sapins puis plus haut pâturages. Au dessus de 1400 m c'est le domaine de la gentiane et de la myrtille. L'air est pur. 93 km et 1580 m de dénivelé. Demain étape intégralement en Haute Loire. Ça promet encore !!!  M.Beau

 

Frisquet mercredi 31 juillet au départ des Estables : 10°  C. On est à 1350 m et on roule sur un plateau qui offre de très larges panoramas sur le Mont Mezenc, pays du saucisson, du fromage de chèvre et du fin gras très recherché. Toute la journée sera une succession de rampes et de plongées vertigineuses. Pas de plat ! On franchit la jeune Loire à Goudet avant d’atteindre le lac du Bouchet (BPF mérité), lac d’origine volcanique comme le lac Pavin. Jolies forêts de sapins et pâturages à l’infini et troupeaux de vaches qui laissent des traces sur les routes... odeurs mélangées, dépaysement garanti ! Pour terminer, arrivée dans les gorges de l’Allier et son pain de sucre au pied duquel nous dormirons (sans la vue sur Copacabana !). Aujourd’hui 98 km et 1750 m de dénivelé.  Michel Beau

Jeudi 1er août, 3ème étape plus courte (71km) plus facile (1000m de dénivelé) mais la plus belle depuis notre arrivée. Départ avec 2km à 10% pour sortie de la vallée et emprunter la route en corniche des gorges du Haut Allier. Magnifique! Beaucoup d’orgues basaltiques à Prades, décor sublime sur la route du Tour où j’ai pris la roue du dossard 31, l’enfant du pays. Un BPF à Lavaudieu, perdu au bout d’une route sauvage, plus beau village de France regroupé autour de son abbaye et le terminus à Brioude et sa splendide basilique Saint Julien (!!!) la plus grande église romane d’Auvergne (pavage de galets, fresques,...). Le Tour y est arrivé le 14 juillet et çà se voit !

Au revoir la Haute Loire, demain le Cantal au départ de Riom ès Montagnes où Marc Madiot m’ a transféré. Salut amical à tous et courage pour Cognac ! M.Beau

 

Vendredi 2 août, départ de Riom es Montagnes à 850 m avec 11 degrés. Un 1er BPF à Apchon au pied des ruines d’un château féodal perché sur un puech basaltique à 1130 m. Ensuite on navigue entre 800 et 1300 m, que des pâturages un peu secs qui rappellent l’Aubrac. Murat cité médiévale aux toits d’ardoise qu’anime le marché du jour puis c’est la montée du col de Cère au-dessus de la station de Super Lioran. Récompense suprême : une très longue descente vers Thiébaud et Aurillac. Fin de l’étape à St Mamat la Salvetat, ses toits de lauzes et son église-commanderie de La Croix de Malté. En prime je vous offre les cornes des vaches de Salers qui font rêver les cyclos. Quels superbes guidons! Aujourd’hui 107 km et 1600 m de dénivelé. Demain jour de repos à Conques dans l’Aveyron où la chasse se poursuivra.. M.Beau

Repos à Conques plus beau village de France sur le Chemin de St Jacques de Compostelle. Calme car interdit aux véhicules sauf vélos!!!  

Visite de la Basilique Ste Foy inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO... et aux BPF de l’Aveyron!!! Puis super balade dans les gorges du Lot et à son confluent avec la Truyère : Entraygues et Estaing et son château. La température remonte (33 cet après-midi). Demain direction St Rome du Tarn dans le secteur de Millau... à l’ombre du viaduc. Je vous cherche des parcours avec des cols...

Pensons bien à vous. Michel et Mireille Beau

Après une journée de repas, dimanche 4 août 5ème étape qui nous mène du Rouergue au Parc Régional des Grands Causses. 3 BPF de natures très différentes : deux EXCEPTIONNELS. Conques, son abbatiale, ses ruelles pavées, son site et surtout une belle découverte avec Bozouls et son superbe canyon creusé par le Dourdou, affluent du Lot. Le »trou de Bozouls », c’est un cirque de falaises, une église perchée sur la »presqu’île « ménagée par le méandre de la rivière. À VOIR ABSOLUMENT si vous traversez l’Aveyron ! En revanche le 3 ème St Victor et Melvieu n’offre qu’un intérêt : grimper une bosse de 10 km par 37 degrés mais le Perrier est frais en haut !! Quelques points de vue sur le Tarn au bord duquel nous couchons ce soir. Les Causses, c’est sec ! Dans le Rouergue, vignes, chênes - verts, amandiers, noyers, châtaigniers. Nous avons retrouvé le chant des cigales, l’accent occitan et la végétation méditerranéenne. Demain à nouveau une étape dans l’Aveyron avant d’aborder la Lozère.... M.Beau

Lundi 5 août, une très jolie étape de 100km « relativement facile « (1400m de dénivelé quand même !). De jolis sites : Roquefort, le viaduc de Millau, les gorges de la Dourbie puis la recherche du Maubert (BPF 12). Ça grimpe ! On s’offre une heure de tourisme à travers le Chaos de Montpellier le Vieux, cirque de rochers dolomitiques sculptés par le vent et l’eau. Sous la Porte de Mycènes ( arche) à été tournée la scène De Funès sur les épaules de Bourvil dans la Grande Vadrouille. Spectaculaire ! Il reste 30 km sous 36 degrés pour rallier le Rozier  via Les Vignes ( BPF 48 ) oblige... Nous sommes dans les Gorges du Tarn au bord des Causses Noir, Mejean et Sauveterre

. Marc Madiot hait les virages. Pas sûr que ça soit plus rectiligne demain...  M.Beau


Mardi  6 août, encore un joli parcours pour cette 7ème étape au départ du Rozier (90 km et 1600m de dénivelé) : les Gorges de la Jonte jusqu’à MEYRUEIS où la route se faufile entre les rochers et falaises à gauche et le parapet et le torrent à droite. Puis 10  km de bosse pour atteindre l’Aven Armand ( BPF 48) et des points de vue sur les gorges. Là-haut c’est le Causse Méjean, pâturages à perte de vue. Il faudra ensuite se taper les 14 km d’ascension du Mont Aigoual à partir du col du Perjuret. Odeurs agréables de pins mais fort vent dans les derniers km. Altitude 1567 m et un panorama à 360 degrés, rien pour arrêter le vent ! Il fait plus frais, les vaches broutent au milieu des bruyères et près de chardons bleus. Les Cévennes apparaissent bleutées. Un observatoire météo sensibilise aux risques du réchauffement climatique. Très longue descente sur Meyrueis où nous couchons. C’est la ville la plus au sud de la Lozère. Un hôtel avec tout plein d’affichettes. Je vous en livre une à titre d’exemple, ne riez pas ! 

Demain une étape en pleines Cévennes. M.Beau

Mercredi 7 août, 8ème étape de 75 km de Meyrueis à Pont de Montvert. On quitte l’hôtel Europe à Meyrueis labellisé FFVélo. Bonne adresse à recommander. On attaque les 11 km du col de Perjuret sous un fort orage. La descente est tragiquement célèbre car Roger Rivière y a fait une chute dans le Tour 1960 qui mit fin à une carrière prometteuse. Il faut à nouveau grimper le col de Rey (6km très difficiles) sur la Corniche des Cévennes et atteindre le BPF de Barre des Cévennes dominée par une barre de schistes. On est en plein cœur du Parc National des Cévennes dont le siège est à Florac. Arrêt café, visite de cette petite sous-Préfecture qui a souffert des Guerres de Religion. La région est protestante. Louis XIV persécuta les habitants. Une très belle route en corniche montante mène en 20 km au Pont de Montvert près des sources du Tarn versant sud du Mont Lozère. Site sauvage à l’image de ce département pauvre mais riche sur le plan touristique. Dernière photo : expérimentation d’ une nouvelle chaussure à courroie pour pédale automatique ( prototype à vendre à mon retour !!! ). Demain dernière étape toujours en Lozère et retour vendredi. Salut amical à tous.

M.Beau et Marc Madiot

Jeudi 8 août, dernière étape au départ du Pont de Montvert sur la route de Stevenson et d’entrée le col de Finiels sur 12 km. Au sommet des rochers, de la bruyère, des buis après les châtaigniers et c’est le vélo-découverte ! Puis le terrible col du Goulet, 7 km d’enfer non répertorié par Michelin (je te hais, Michelin !) et c’est le vélo souffrance. La statue de Duguesclin mort à Chateauneuf de Randon et c’est le vélo-tourisme et pour finir une descente sur Fournels et c’est le vélo - plaisir ! Son clocher-peigne et son château.

Merci à Marc Madiot qui a mis les mains dans le cambouis à St Chely d’Apcher et c’est le vélo-assistance ! 

Je rentre cuit, mon Merckx itou !    

Prochain épisode à partir du 23 août vers Jura, Ain et Haute-Savoie.   

M.Beau

Au total : 854km  /  Dénivelé : 12760m  /  12 cols