CALENDRIER 2019 FFVELO
index
A4-maillot-VC-SANCEEN-2013 - Copie
Adresse
Téléphone
telechargement
logo-club4
telechargement (2)
binvenue.838
sur le site du Vélo Club Sancéen, Cyclos et Cyclotes
SITE JUILLET 2021
 2401 Visites
(mis à  jour le 28 JUILLET)
telechargement (2)
telechargement
telechargement
De belles balades avec la FFCT
22 BPF BPN

Plus de 500 hauts lieux touristiques à découvrir à vélo

Véritable patrimoine de la Fédération française de cyclotourisme, les « points contrôles BCN-BPF » – six par département – sont autant de lieux touristiques de notre Hexagone à découvrir.


Vous pourrez ainsi participer aux challenges du Brevet de cyclotourisme national ou au Brevet des provinces françaises (BCN – BPF)

En sillonnant une région à bicyclette, faites un détour par ces points BCN-BPF.

carte-bcn-bpf
webmaster_fleches035d

Ci joint ci-dessous le tableau excel reprenant tous les pointages des BPF.

L'intérêt c'est que chacun peut le modifier, le personnaliser.

telechargement (2)
telechargement (1)

Un super boulot de Philippe Deblock.

Merci Philippe.

telechargement (2)
telechargement
telechargement (2)
telechargement (2)
telechargement
telechargement

Vendredi 21 mai 2021

Et hop, retour sur les BPF pour notre Président Michel Beau

La campagne 2021 de la collecte des tampons BPF est lancée et débute à Remiremont où les terrasses sont prises d’assaut, Remiremont la cité des Chanoinesses, Remiremont et ses arcades. Le parcours suit la Moselle au-delà d’Eloyes (1er BPF) puis remontant la Vologne, traverse le village de Lépanges tristement célèbre depuis la mort du petit Gregory en 1984. Second BPF à Bruyères, ville jumelée avec Honolulu (clin d’oeil à Claude Thiérard et ses histoires de fin de repas). Je suis déçu de ne pas y trouver de représentation d’ un Coq (de bruyères), un coq sportif en ce pays du textile ( nos Poulettes y seraient frustrées...). Les Vosges sont belles : pâturages avec vaches et moutons, forêts à gogo, sapins et feuillus, une palette de tons verts où se mêle le rose du grès des murs, fontaines et bâtiments. Coup d’oeil à l’Abbaye ND d’Autrey (salut Yves!), un fort vent heureusement favorable se lève et m’aide dans les »talus fernandesques » et dans le col de la Chipotte (ne chipotez pas même s’il ne fait que 458 m!!! Ce fut un lieu de bataille en 1914.) Au pied de la route du Donon cher à nos VCS en partance pour Speyer,  on oblique à gauche pour aller chercher le 3ème BPF du jour à Pierre Percée (vu la pente ils ont dû oublier un »h »!!) au bord d’ un très beau lac artificiel de barrage en forme de feuille d’érable, il y fait un froid canadien. De splendides genêts pour un pique-nique à l’abri du vent. Nous voilà en Meurthe-et-Moselle ce soir dans une maison d’hôtes super luxe pour nous deux. Madiot, c’est normal, retrouve ses... Marc. Merci coach(e)!

telechargement (1)
telechargement

Samedi 22 mai 2021

Très fort orage cette nuit (on n’a rien entendu!). Nous quittons la Meurthe-et-Moselle où les hirondelles sont protégées, les habitants préparent tous les ingrédients pour bâtir leurs nids. Arrêt à Marsal seul BPF du jour dont le nom vient de « mares salées ». Visite du Musée du sel où nous est expliquée l’extraction du sel gemme des Gaulois à 1830, date de la fermeture des dernières salines. C’était l’épopée de l’or blanc. Marsal a été rattachée au royaume de France en 1663 et Louis XIV la fit fortifier par Vauban. La route ensuite est rectiligne et c’est une succession de toboggans usants. Le paysage s’est mis aux couleurs du VCS avec le jaune des colzas et le bleu du ciel. Des travaux nous obligent à une rallonge kilométrique avant Sarre-Union où nous pique-niquons. L’entrée dans le Parc National des Vosges du Nord est beaucoup plus jolie : vastes forêts domaniales, roches de grès et sol rose, étangs. On approche de l’Alsace, les maisons sont soignées, colorées aux teintes vives voire fluo, les pelouses sont tondues. Une belle étape de 110 km et 1200 m de dénivelé. Un bon verre de Gewurtztraminer en pensant à Didier et demain dernière demi- étape vers Strasbourg ! Marc Madiot vous embrasse et prépare déjà la virée de juillet dans l’ ouest...

telechargement
telechargement (1)

Dimanche 23 mai 2021

Dernière demi-étape de la Moselle au Bas-Rhin, histoire de ramasser le dernier contrôle à Philippsbourg où la proximité de l’Alsace se fait sentir. Beau détour par l’étang du Hanau, belle forêt et cadre romantique pour septuagénaires... En entrant en Bas-Rhin, un panneau surprend : La région Alsace vous souhaite la bienvenue. Je croyais que cette région avait disparu !!! au profit du Grand Est. La nouvelle n’est pas arrivée jusqu’ici.. les villages alsaciens demeurent très décorés et les couleurs osées... j’ai même vu des étendoirs à linge très hauts à moins qu’ ils soient la première étape d’une industrie locale fort sympathique... la fin de ces jours tampons méritait bien d’être arrosée au Riesling devant une bonne choucroute. Bien sûr nous avons eu une pensée devant la cathédrale de Strasbourg pour les Poulettes de 2016 chantant pour l’anniversaire de notre Secrétaire !!   Pour ce séjour, un voyage itinérant de plus de 250km et la fin des BPF du Grand-Est.   Félicitations et bonne récupération pour repartir pour le suivant.

telechargement
telechargement (2)

Samedi 10 juillet 2021

La deuxième vague des BPF 2021 débute à Saint Léonard de Noblat en Haute Vienne, une cité médiévale fortifiée, fief de Raymond Poulidor à qui nous allons rendre hommage au Jardin des Souvenirs avant de découvrir la superbe Collégiale Romane du XI ème siècle, pause incontournable des pélerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. C’est aussi la ville de la porcelaine (Limoges est proche) et du massepain, une pâtisserie à mi- chemin entre le biscuit à la cuiller et le macaron. En route pour le Parc Régional du Périgord-Limousin, parcours « relativement vallonné » (rapport dénivelé /kilométrage supérieur à 16). La pluie nous accompagne, il fait frais. Paysage de forêts, de fougères et de bruyères, de haies, de pâturages où paissent de belles limousines. Second BPF à Nexon, pôle national des Arts du cirque. Nous suivons la Route Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre mortellement blessé à Châlus(BPF 87). Tout au long du parcours, de la Vienne à la Gartempe, se succèdent des ruines de châteaux féodaux qui protégeaient la population huguenote pendant les guerres de religion. Étape délicate en raison de la météo capricieuse et du dénivelé ( j’ai pensé à nos Poulettes en partance pour Toulouse!!!). Demain on entre en Charente.

telechargement (2)
telechargement (1)

Dimanche 11  juillet 2021

Retour du soleil et une bonne température pour cette deuxième étape. Le Dorat, 1er arrêt BPF, capitale de la Basse Marche, entourée de remparts dont il ne subsiste qu’une porte fortifiée, la Porte Bergère et sa herse. Le Dorat vaut aussi par sa Collégiale à la fois romane et gothique, toute en granite, aux dimensions impressionnantes, une des plus longues de France(77 m). A noter des fonds baptismaux XXL datant de l’époque carolingienne. On s’emploie à réviser notre anglais dans cette ville où les Anglais pullulent... A-t-on eu du nez de loger au Dorat (Ouaf) ? La route est jalonnée de talus et taupinières, deux haies ininterrompues de fougères m’encouragent. Pique-nique au pied des tours du château - fort de St Germain de Confolens, au bord de la Vienne (BPF 16). Le parcours suit la rivière, traverse Chirac, la route se cabre et Confolens s’est parée aux couleurs du VCS. J’apprécie ! Nouvel arrêt à Chassenon et visite du parc archéologique de Cassinomagus et des plus grands thermes gallo-romains de France (130 ha). Je rêve (et Papate avec moi) d’y voir nos Poulettes passer du caldarium au frigidarium. Les mains expertes de cyclos volontaires (y en a-t-il ?) les enduiraient d’huiles parfumées... ce n’est qu’un rêve... Ce soir les Pros dorment à Andorre la Vieille et moi, j’endors ma jeune à Rochechouart... La météo s’annonce catastrophique demain....

telechargement (1)

Lundi 12 juillet 2021

logo261020_v4

Les infos météo étaient bonnes; il pleut très fort à 9 h, au départ de Rochechouart. 40 km de galère pour atteindre le premier tampon à La Rochefoucauld. Les camions pulvérisent, les maïs pleurent, les fougères s’égouttent, les tournesols baissent la tête non pas pour avoir l’air d’un coureur mais pour attendre le soleil. Seuls les corbeaux rient et s’esclaffent en m’entendant chanter » singing in the rain »... Sales bêtes ! Je n’ai même pas un regard pour le château connu comme la perle de l’ Angoumois. Mireille en ce lundi cherche à alimenter le ravito qu’elle organise à l’abri dans la voiture pendant que les habits sèchent (!!?) sous une citerne. L’après- midi sera heureusement plus calme, le soleil cherche même son chemin dans le labyrinthe des nuages. 2 ème tampon au château de Villebois- Lavalette, château du XIIème perché au-dessus du village et entouré d’un mur d’enceinte flanqué de 7 tours. Il découvre un panorama à 360 °. Un vent enfin favorable nous pousse vers notre hébergement situé en Dordogne (mais qui a bâti cet itinéraire loufoque ?) au bout d’une ribine où pousse l’herbe : le château de la Combe. Ce soir c’est la vie de château, on ne l’ a pas volé ! Merci à Marc Madiot, multifonctions, sur cette journée difficile.

telechargement (1)
telechargement

Mardi 13 juillet 2021

 Très belle nuit et super petit dej dans ce château datant de 1580. Le ciel est couvert mais il ne pleut pas. Deux demi- étapes aujourd’hui : la 1ère nous mène à Aubeterre sur Dronne, classé un des plus beaux villages de France. On était en Dordogne, les noyers et les châtaigniers nous le confirment. Nous retrouvons la Charente et ses champs de maïs. Une grosse averse, c’était inévitable ! On s’accorde une heure de visite de ce village spectaculaire bâti à flanc de falaise. Il vaut par ses deux églises très particulières : l’église souterraine Saint Jean creusée dans la falaise au VII ème siècle, aux dimensions exceptionnelles avec une chapelle primitive et 80 sarcophages et surtout un reliquaire monolithe de 6 mètres de haut. On déambule dans les rues escarpées et pavées de ce village jusqu’à l’église Saint Jacques du XII ème dont le portail roman rappelle ceux d’ Angoulême et Poitiers. Très beau point de vue sur le village. La 2ème demi- étape nous conduit de Rouillac à Aulnay de Saintonge en Charente Maritime. C’est la région des vignobles, du Cognac et du Pineau. La pluie redouble, je suis trempé mais le coach est attentif... L’accueil à la maison d’hôtes est chaleureux, pot de bienvenue, on y mélange anglais et français dans la bonne humeur. Demain route vers l’océan avec un vent défavorable!

telechargement
telechargement (1)

Mercredi 14 juillet 2021

En selle pour l’océan ! Un seul tampon au programme à Aulnay , visite incontournable de l’ église Saint Pierre de style roman saintongeais, inscrite au patrimoine mondial de l’ UNESCO. Sa façade richement décorée et des chapiteaux aux allures souvent monstrueuses nous étonnent tout comme les pierres tombales du cimetière. Au milieu, une superbe croix hosannière. Deux belles rencontres nous attendent ce matin : deux cousins de Papate et Annie nous saluent, super mais il faudra leur dire de se raser les jambes à ces baudets du Poitou, ce sera plus pratique pour pédaler.. Plus loin, voilà dans leur camping-car, Alain et Martine Van de Walle de l'ISL, en goguette dans le coin. Quelle surprise si loin de St Julien ! Ils s’arrêtent et on tchatche autour des vertus du Cyclotourisme. Super et bonnes vacances à eux ! La route n’est pas difficile mais fréquentée et exposée à un vent océanique 3/4 face. Le pique-nique se passe sans parapluie, c’est un vrai bonheur ! Peu de choses à relater sur la route de La Rochelle, du maïs et des champs de tournesol mais l’arrivée dans cette préfecture confirme qu’on est bien un jour férié, le port et ses deux tours sont bondés de monde. Circuler à vélo relève de l’exploit, slaloms garantis... le spectacle est à la hauteur, les voies cyclables sont très bien fléchées et m’amènent au pied du pont de l’ile de Ré. 3km en plein vent au-dessus de l’océan sur une voie séparée des voitures(heureusement !!) et nous voilà sur l’ile où nous roulerons détendus demain. Ironie! On couche à La Flotte, plus beau village de France.... par temps sec, ce qui est le cas ce soir.

telechargement
telechargement (1)

Jeudi 15 juillet 2021

Jour de repos sur l’ile de Ré. Le coach m’ a préparé un programme allégé : 65 km et 55 m de dénivelé (Annie, démonte ton petit plateau en septembre!). Je n’ai jamais vu un tel réseau de voies cyclables, il y en a partout, bien fléchées mais étroites et surchargées. On se croirait au Km 0 de la Semaine Fédérale. Peu de casques, des tongs et quelquefois des tenues affriolantes plus appropriées au Crazy Horse qu’aux vélo voies... (là aussi, j’ai pensé à nos Poulettes..). On va de la côte est à la côte ouest, on passe de port en port, de phare en phare à travers des landes, des zones de marais salants, des pinèdes sous un chaud soleil et dans un air vif, iodé et tonifiant. La circulation des vélos appellerait les conseils d’ un moniteur d’école de cyclisme... il faut rester vigilant !!! À Ars (BPF), la raie sauce moutarde a remplacé le pique-nique traditionnel. Je signale à Papate que ses cousins de l’ile de Ré portaient des culottes à bretelles pour se protéger de l’agression des mouches. Demain route vers l’ile d’Oléron avec 3 tampons sur les 110 km.

images
telechargement (1)

Vendredi 16 juillet 2021

Ce matin on quitte l’ile de Ré, ses toits à tuiles rondes, ses maisons aux volets verts, ses roses trémières, ses figuiers.. Il nous restera le souvenir des photos prises à Trousse-Chemise (vous me pardonnerez, pour la réputation du club, elles resteront dans la collection privée..). Circulation pénible avec des automobilistes locaux hargneux, des vélo voies cabossées, beaucoup de routes interdites aux vélos, en un mot... pénible! BPF à Fouras, cité balnéaire d’où est parti Napoléon pour son exil à Sainte Hélène (cherchez le nom du marin qui le porta), un beau château et un front de mer très joli mais envahi !!! De là on aperçoit Fort Boyard et l’ile d’Aix. Pique-nique après le franchissement de la Charente à Rochefort, base aéronautique de la Marine Nationale. Il fait 27 degrés. Nouveau tampon à Brouage, ville natale de Champlain, ceinte de remparts, qui a connu la guerre du sel et les guerres de religion. Jolies rues pavées, on y trouve même un Musée du Vélo ! On traverse ensuite Marennes, la cité ostréicole puis par le grand pont, l’ile d’ Oléron nous tend les bras. À nouveau recherche des voies autorisées aux vélos.. heureusement au bout il y a une superbe maison d’hôtes avec piscine. Farniente garanti demain sur Oléron avant la dernière étape dimanche. Bises iodées à toutes et à tous

images
telechargement

Samedi 17 juillet 2021

Lever plus tardif et petit dej au bord de la piscine. Marc Madiot m’accorde une courte sortie de décrassage vers Boyardville et Fort Royer (65 km). Il fait déjà chaud et un petit vent même contraire est apprécié. Les voies cyclables sont dégradées et tiennent plus de la ribine bretonne ou de la piste africaine que de la vélo voie... Elles traversent de belles pinèdes et tout au bout on trouve Fort Royer, un site ostréicole. Spectacle étonnant que ces cabanes aux couleurs vives que FR 3 a mises à l’honneur! Une dégustation d’huitres s’impose, verre de blanc sec à la main. Le retour se fait parmi les marais irrigués de multiples chenaux bordés de roses trémières. La traversée du BPF du jour (Saint Pierre d’Oléron) est compliquée tant se multiplient les sens interdits. Après la douche, repos et visite du phare de Chassiron, à la pointe nord de l’ile : il date de 1836 

et mesure 40 m de haut. Il faut gravir ses 224 marches pour découvrir un super panorama su l’océan, l’ile de Ré, Fort Boyard et le pertuis d’Antioche. Dernière étape demain vers Talmont sur Gironde pour boucler ce deuxième périple. 6 départements seront découverts avant la fin août.

telechargement (1)
telechargement (2)

Dimanche 18  juillet 2021

Départ d’Oléron sous un ciel bleu, au sortir du pont, traversée de Marennes et La Tremblade qui parlent aux amateurs d’huitres... roulons sur un morceau de la Vélodyssée propre et confortable avant d’arriver dans la magnifique forêt de la Coubre, pins maritimes et chênes verts avec de belles échappées sur l’océan. J’ai même entendu une cigale égarée à qui j’ai indiqué la direction de la Provence! Arrêt au phare de la Coubre, beaucoup de touristes en ce dimanche. Joli coin pique-nique dégoté par Marc Madiot, très vite imité par des envahisseurs... la route longe l’océan, découvre de grandes plages très animées, traverse Royan, ses résidences, son casino... parcours très agréable aux senteurs iodées qui dévoile de nombreux pontons de la pêche aux carrelets. Elle nous amène au dernier BPF 17 : Talmont sur Gironde, un des plus beaux villages de France, aux venelles pavées bordées de roses trémières. L’église romane du XII ème domine du haut de son promontoire l’estuaire de la Gironde. Elle doit son nom à une belle reine des Francs, Sainte Radegonde. Joli tympan clunisien et chapiteaux pittoresques. Marc Madiot au terme de ce périple par 34 degrés a bien mérité une belle glace ! Merci à elle pour son aide irremplaçable.